Atelier pour les amateurs du Creusot

Avis aux amateurs adultes

Aimez-vous les images ? la vidéo? le cinéma? les gestes ? la danse ? Si oui, venez fêter les 10 ans du Festival international de vidéo danse de Bourgogne au cours d’une journée consacrée à cette pratique à destination des amateurs, sans expérience préalable nécessaire. Notre équipe vous guidera pour un échauffement doux pour tous types de corps (jeunes et moins jeunes !) avant de vous donner des astuces pour tourner de belles vidéos avec vos téléphones portables ou n’importe quelle caméra à votre disposition (que vous amènerez avec vous le jour de l’atelier). Nous mettrons en image la beauté des gestes, les espaces de notre ville, en réalisant des exercices de tournage qui vous permettront de vivre cet art de la vidéo-danse. Les gestes de la vie quotidienne ou n’importe quelle pratique de la danse seront mises en honneur pour cette journée amateur.

Quand et où ?  le samedi 7 juillet 2018 (salle de réunion située aux Arcades, au Creusot) de 10h à 18h (pause déjeuner à midi, le déjeuner n’est pas fourni – venez avec un pique-nique ou choisissez des magasins et des restaurants au cœur de ville).

Qui ? Ouvert à tout adulte ou famille (jeunes à partir de 16 ans), cette journée vise à donner des clefs de lecture aux néophytes, accompagnées du visionnage de vidéo-danses célèbres et d’un bref historique de la discipline. Les participants à cette journée auront l’occasion de tourner eux-mêmes de courts exercices de vidéo-danse, spécialement élaborés afin de les sensibiliser aux spécificités de cette pratique artistique située à mi-chemin de la chorégraphie et de la cinématographie. Les personnes intéressées par la danse, le cinéma, les arts plastiques… sont les bienvenues lors de ce stage ! Cette journée n’est pas uniquement pour les jeunes, nous encourageons toute personne qui s’intéresse à l’atelier à nous rejoindre.

Inscriptions : par courrier électronique à:

 info@videodansebourgogne.com.

Les frais d’inscription sont de 10€, pour une adhésion à l’association Initiative Créative qui porte le Centre de Vidéo Danse.

 La journée de l’atelier est gratuite grâce aux subventions en provenance de la DRAC Bourgogne-Franche Comté, de la Ville du Creusot et du département de Saône et Loire.

15 places disponibles Les inscriptions sont enregistrées dans l’ordre de réception.

 Dès que nous recevrons votre demande, nous vous enverrons un mail de confirmation : info@videodansebourgogne.com

 

Advertisements

Screendance Production Residency/Résidence de création en vidéo danse

[English] The festival is pleased to be partnering with a new screendance production residency proposed by La Briqueterie – National Choreographic Development Center of Val-de-Marne near Paris. Here is the link to the residency call and conditions. Deadline: 27 June 2018. Screendance Residency Call

[français] Le festival est ravi d’être partenaire d’un nouveau projet de résidence de création en vidéo danse porté par La Briqueterie – Centre de Développement Chorégraphique National du Val-de-Marne. Voici l’appel à projets et les conditions de résidence. Date limite : 27 juin 2018. Appel à projet – Vidéo-Danse

Ballet de la Nuit: nouvelle création / new production

ENGLISH (en français ci-dessous) The International Video Dance Festival of Burgundy is pleased to present a new collective work of screendance, a durational 13 hour omnibus film inspired by Le Ballet royal de la Nuit of 1653, a one-time performance ritual, during which the young Louis XIV at age 15 danced the role of Apollo, emerging as the Sun King  at the end of a long performance.  This new project features hour-long segments created by 13 different teams of artistic collaborators who revisit, challenge, or pay tribute to the various cycles of the long ballet through diverse styles of contemporary dance and filmmaking, including contributions from screendance creators: Alessandro Amaducci (Italy), Adianna Apodaca (United Kingdom), Richard James Allen & Karen Pearlman (Australia), Franck Boulègue (France), Mihaela Griveva (Ireland/Bulgaria), Marisa C. Hayes (France), Nina Kay (Denmark), Blas Payri (Spain), Elisabet Sveinsdottir (Iceland), Reka Szucs  (Hungary), Yotam Calo Livne (Israel/Italy), Aurore Biry (France), Indira Brigido and Ariel Volkova (Brazil),and will debut in the medieval castle of the Centre Culturel International de Cerisy-la-Salle in Normandy on May 17, 2018. New musical compositions that re-imagine each hour-long segment of the Ballet de la nuit have been created by an array of international composers, including:  Martin Laliberté (France/Canada), Morteza Kasravi (Iran), Ewan Stefani (United Kingdom), Amy Brandon (Canada), Girilal Baars (Sweden), David Snow (United States), Julie Mondor (France), Adrian Laugsch (Poland/Germany), Austin Yip (Hong Kong), Ola Turkiewicz (Poland), James Hazel (Australia), and Panayiotus Kokoras (Greece). The project will tour to Spain and Ireland in autumn 2018 and is available for screening at interested venues. The International Video Dance Festival of Burgundy is celebrating its 10th anniversary in 2018. Its previous omnibus films of screendance Sacre/ilèges – Le Sacre du Printemps (2013),  Open Borders (2015), and Danses Macabres (2016) have been featured in festival retrospectives throughout the year and are also available for screening.

FRANCAIS Le Festival International International de Vidéo Danse de Bourgogne est ravi de vous présenter une nouvelle oeuvre collective de vidéo-danse, un film omnibus de longue durée de 13 heures inspiré par Le Ballet royal de la Nuit, un spectacle-rituel pour Louis XIV, qui a dansé le rôle d’Apollon à l’âge de 15 ans en 1653, avant d’apparaître à la fin du spectacle en tant que Roi Soleil. Ce nouveau projet inclut des segments d’une heure composés par différentes équipes de collaborateurs artistiques qui revisitent, défient ou rendent hommage  aux divers cycles de ce long ballet par l’entremise de divers styles de danse contemporaine et de cinématographie, avec des contributions des créateurs de vidéo-danse : Alessandro Amaducci (Italie), Adianna Apodaca (Royaume-Uni), Richard James Allen & Karen Pearlman (Australie), Franck Boulègue (France), Mihaela Griveva (Irelande/Bulgarie), Marisa C. Hayes (France), Nina Kay (Danemark), Blas Payri (Espagne), Elisabet Sveinsdottir (Islande), Reka Szucs  (Hongrie), Yotam Calo Livne (Israël/Italie), Aurore Biry (France), Indira Brigido and Ariel Volkova (Brésil). L’avant-première du projet aura lieu au sein du château médiéval du Centre Culturel International de Cerisy-la-Salle en Normandie le 17 mai 2018. De nouvelles compositions musicales qui ré-imaginent chaque segment d’une heure du Ballet de la Nuit ont été créées par un groupe de compositeurs internationaux, qui incluent : Martin Laliberté (France/Canada), Morteza Kasravi (Iran), Ewan Stefani (Royaume-Uni), Amy Brandon (Canada), Girilal Baars (Suède), David Snow (Etats-Unis), Julie Mondor (France), Adrian Laugsch (Pologne/Allemagne), Austin Yip (Hong Kong), Ola Turkiewicz (Pologne), James Hazel (Australie) et Panayiotus Kokoras (Grèce). Le projet sera ensuite diffusé en Espagne et en Ireland à l’automne 2018. Il sera ensuite à la disposition des programmateurs pour de futures projections. Le Festival International de Vidéo Danse de Bourgogne célèbre ses 10 ans en 2018. Ses précédents films de vidéo-danse omnibus Sacre/ilèges – Le Sacre du Printemps (2013),  Open Borders (2015) et Danses Macabres (2016) ont été inclus au sein de rétrospectives du festival tout au long de l’année et sont également disponibles pour des projections.

Submissions / Appel à candidatures

We are currently accepting both papers and films for our 2017 conference and festival / Nous acceptons actuellement les communications et les candidatures pour notre prochain colloque et festival en 2017.

Screendance submissions / Appel à candidatures en vidéo-danse : https://videodansebourgogne.com/appel-a-candidatures/

Call for papers / Appel à communications : https://videodansebourgogne.com/2013-screendance-conferencecolloque-cine-danse-2013/

Journée d’étude consacrée à Gene Kelly

Appel à contributions pour la journée d’étude consacrée à Gene Kelly que nous organisons au sein de l’Université de Bourgogne au Creusot en novembre 2016. Seules les contributions en français seront acceptées pour cet événement. Merci de noter qu’il ne s’agit pas de notre appel pour le prochain colloque du Festival International de Vidéo Danse de Bourgogne, mais d’un événement distinct. // [ENGLISH] Call for papers for a mini conference on Gene Kelly that we are organizing at the University of Burgundy in November 2016. Only French-language contributions are accepted for this event. Please note: this is not the call for our annual International Screendance Conference, but an additional event.

Avec Fred Astaire, Gene Kelly est indéniablement la personne qui a le plus marqué de son empreinte la comédie musicale du vingtième siècle.

Fred Astaire insistait beaucoup sur la représentation photographique du corps dansant dans son intégralité, sans permettre beaucoup de mouvements à la caméra, et s’il dominait l’élaboration et la mise en scène des passages musicaux où il intervenait, c’était surtout pour mettre le film au service de la danse.

Gene Kelly, à l’inverse, a mieux su appréhender la spécificité de l’interaction créative entre la danse et la caméra. Il a proposé des innovations qui ont intégré la chorégraphie et l’image, tel l’usage de tournages en extérieur, l’animation, le « split screen », les effets spéciaux et diverses techniques de tournage. Il a co-réalisé plusieurs films – Un jour à New York (On the Town, 1949)notamment, qui a joué un rôle important dans la relation entre la caméra et la chorégraphie avant Chantons sous la pluie (Singin’ in the Rain, 1952). Bien que rarement crédité, il a toujours chorégraphié ses propres danses de même que celles de nombreux autres interprètes, et ce même pour les films qu’il n’a pas mis en scène. Il a aussi réalisé lui-même un long-métrage novateur en 1957, Invitation à la danse (Invitation to dance), qui se rapproche davantage d’une œuvre de Michael Powell – type Les Contes d’Hoffmann (The Tales of Hoffmann, 1951) ou Les Chaussons Rouges (The Red Shoes, 1948) – que d’une comédie musicale traditionnelle.

Cette capacité à ne pas seulement penser la danse dans l’image mais également celle de l’image est peut-être ce qui rapproche le plus son travail de l’univers de la vidéo-danse. Il convient bien entendu de ne pas confondre comédie musicale et vidéo-danse, deux genres cinématographiques bien distincts – le premier enrobant ses moments musicaux de longs développements narratifs qui ne doivent pas grand chose aux arts du mouvement, le second plaçant le mouvement au cœur même de son propos dans un échange permanent entre danse et image. Il ne fait cependant pas sens d’ignorer ce qui les relie, notamment au travers du travail d’artistes tels que Gene Kelly.

L’objectif de cette journée d’étude qui lui est consacrée consiste notamment à analyser dans quelle mesure son travail, tant chorégraphique que cinématographique, peut être abordé sous l’angle de la ciné-danse (c’est-à-dire l’interaction créative de la chorégraphie et de la cinématographie en vue de réaliser des œuvres dont la seule raison d’être consiste à être projetées sur un écran). Une relecture de ses créations à travers ce prisme est-elle pertinente ? Qu’est-ce qui relie et qu’est-ce qui distingue son approche de celle ayant cours aujourd’hui au sein du microcosme de la ciné-danse ? Quelle est son influence éventuelle sur notre discipline artistique et que peut-elle nous apporter dans la conception d’œuvres futures ? Est-il possible d’établir un rapport à la comédie musicale qui distingue clairement ce genre cinématographique de la ciné-danse tout en en reconnaissant l’influence ponctuelle, un lien généalogique qui ne serait pas de l’ordre de la filiation / sujétion ?

Telles sont parmi d’autres les questions que nous souhaiterions aborder, sans pour autant fermer la porte à d’autres approches, à d’autres angles d’analyses de l’œuvre du chorégraphe/danseur/cinéaste américain.

La journée d’étude se déroulera le vendredi 18 novembre prochain au sein des locaux du Centre de Vidéo Danse de Bourgogne à l’Université du Creusot.

Les propositions de conférence devront nous parvenir avant le 15 septembre 2016, à info@videodansebourgogne.com(maximum 500 mots), accompagnées d’un CV ou d’une brève biographie. Les interventions (en français) ne devront pas excéder vingt minutes, suivies du temps nécessaire pour échanger avec le public.


Le jeudi soir à proximité du lieu où se dérouleront les interventions :

  • Alain Masson, membre du comité de rédaction de la revue de cinéma POSITIF, donnera une conférence relative à son ouvrage consacré à Gene Kelly (Folio, 2012).

  • La conférence sera suivie de la diffusion du film « Chantons sous la Pluie »

  • Entre ces deux événements, les lauréats du concours « Chantons sous la Pluie » co-organisé par le Centre de Vidéo Danse de Bourgogne et Numéridanse.tv seront désignés et leurs films projetés en avant-programme.

Festival 2016

This week the 8th season of the festival open with a screendance workshop on Monday, followed by our conference and screenings on Thursday, Friday and Saturday! 

This year’s festival features films by: Tami Ravid & Feri de Geus, Shahar Tuchner, Natalia Barua & Owa Barua, Marie Paccou, Andrew Thomas Thrash, Jennifer Keller, : Réka Szabó, Becky Edmunds, Mark Freeman & Rianto, Jérôme Classe & Emilie Dhumerelle/Virginie Auray, Charlotte Rousseau, Jennyfer Caro & Raúl Vidales, Priscilla Guy & Catherine Lavoie-Marcus, Ariadni Mikou, Adrienne Brown & Eoghan O’Reilly, Blas Payri, Emilie Morin, and Clotilde Amprimoz.

AND the premiere of our new collective film Les Danses Macabres! Featuring contributions by:

Angharad Ruth Harrop (UK) / Yotam Calo’ Livne (Israel/Italy) / Adianna Apodaca (UK / USA) / Toyo Matsubara (Japan) / Umut Vedat (Turkey) / Stéphanie Herfeld (France) / Maurice Lai (HK/China) / Gustavo Crivilone (Argentina) / Katxere Medina (Brazil) / Freya Björg Olafson (Canada) / Franck Boulègue (France) / Jessica Cavender (USA) / Nina Kay (Denmark) / Aliki Chiotaki & Virginia Alizioti (Greece) / Jana Georges Younes (Lebanon) / Bernard Tran & Agnès Butet (France) / Marisa C. Hayes (USA/France) / Gaston Igounet (Argentina) / Alessandro Amaducci (Italy) / Richard James Allen & Karen Pearlman (Australia)

12631281_10154055023014532_8547002764631652862_n-1